mercredi 15 juillet 2015

Le week-end des 3 A...


Samedi soir j'étais donc invité à fêter, avec d'autres convives, un départ en province. Direction donc la lointaine banlieue pour arroser ça avec professionnalisme et classe. Oui car malgré les apéros à gogo, les bulles de champagne, la soirée ne se termina pas par un streap tease sur la table... Non cela ne fut que rigolade, racontage d'anectodes, langue de putage et bulles et apéro. Mais également dégustation d'un bon dîner. oui on n'a pas fait que manger liquide quand même. Le tout agrémenter par un coup de corne de brume d'un voisin certainement éméché car il trouvait que l'on faisait trop de bruit. C'est plutôt lui du coup qui a du réveiller tout le quartier. Et pour finir rentrage pour dodotage à 5h du matin. Dimanche levage très tard et larvage.
Lundi échanges entre notre hôte du samedi et tous les protagonistes du samedi soir. Et " Comment ça va ?", " Et toi tu bosses ? ",.... Puis notre hôte nous signale qu'il reste des bouteilles et qu'elles ne feront pas le déménagement.  Comme nous avons l'âme chevaleresque et que nous sommes toujours là pour aider un ami, le soir même nous revoilà en lointaine banlieue sauf 1 pour aider à avoir le moins de cartons possible. Mais afin d'éviter de tomber à court de carburant chacun est venu avec des munitions. Et re apéro à gogo, re bulles tout en dégustant des pizzas livrées par un livreur moche malheureusement pour lui car sinon nous l'aurions aimablement convier. Et re rigolade, re langue te putage.... et feux d'artifices sans bouger nos postérieurs de nos chaises avec un verre à la main. La classe. Et recouchage à 5h du matin.
Pas besoin de vous dire que je n'ai pas vu une image du défilé à la télé le lendemain et que l'après-midi c'était glandage sur le canapé à regarder l'étape du Tour de France.
Donc ce matin, j'avais les yeux qui piquent et pas du tout envie d'aller bosser.
Un bon long week-end où en plus j'ai fait la connaissance de charmantes personnes que je connaissais seulement virtuellement et qui dans la vrai vie correspondent bien à l'image qu'elles dégagent.
Même si c'était un peu fatiguant, le moments furent Agréables, Amicaux et Alcoolisés ;)
Et puis comme le disait je ne sais plus qui " On se reposera quand on sera mort ".

Chris

2 commentaires:

  1. Mmmmhhh ça donne envie a posteriori :-)

    RépondreSupprimer
  2. AAA ca fait très andouillette tout de même !

    RépondreSupprimer