lundi 2 mai 2016

Rien n'est écrit et définit...


L'envie d'écrire dépend de plein de choses. De l'envie, du temps que l'on peut y accorder, de la vie... C'est une alchimie qui ne s'explique pas mais qui s'impose en douceur selon les moments de la vie que l'on traverse. Un blogeur n'est pas une machine à écrire qui s'exprime de façon automatique tous les jours. Il faut qu'il ressente cette envie de jouer du clavier. De se raconter, d'exprimer ses opinions, ses coups de gueules. Tout cela dépend de la capacité à digérer la vie quotidienne avec ses hauts et ses b, professionnels ou personnels. Pour certain(e)s nous sommes une vitrine voire même un défouloir de critiques. Il est si simple de se défouler su quelqu'un que de se regarder dans le miroir.
C'est peut-être la rançon de la gloire, la jalousie de la toile.
Même si c'est difficile parfois, il faut ignorer la puissance des réseaux sociaux, les commentaires agressifs.
Lorsque l'on décide de faire un break ce n'est pas pour toutes ces raisons, cela ferait trop plaisir aux grincheux et aux cons. Non c'est pour soi avant tout et pour se retrouver, prendre du recul et profiter des gens que l'on aime avant tout et aussi régler des problèmes qui ne regarde que l'auteur.
La virtualité n'est pas la vie. Il faut savoir parfois s'en détacher pour continuer à se construire, à avancer.
Cet article je l'ai écrit dans la nuit de samedi à dimanche en écoutant du James Brown  sans savoir que l'homme en bleu allait revenir sur la toile après un break salvateur au bout du monde. Les grands esprits se renconrent mêm si cela date de bientôt 10ans ;)
L'envie d'écriture revient pour ma part quand on est en accord avec soi même, Elle sera plus ou moins régulière. En ce moment, je suis zen, Une semaine de vacances commence et un bol d'air atlantique au programme avant un déménagement professionnel qui s'annonce épique étant donné que je suis réquisitionné le jour J avec mes collègues pour assister le reste des collaborateurs de l'entreprise.
Mais je vous raconterai tout ça le jour venu et avant mes quelques jours sur une île :)
Et puis la vie réelle est plus enrichissante grace à des ami(e)s virtuel(le)s qui sont devenus réel(le)s et qui se reconnnaitront (T,W,I, et J,K,B.)

Chris