lundi 3 décembre 2018

Un semaine et surtout un week-end agijaune...


Si vous avez lu mon dernier vous avez que ma semaine a été agitée. Et bien vendredi matin il y a eu une suite. Ma N+2 a mis les pieds dans le plat avec son N+1 donc mon N+3 et le N+1 du fameux con ( c'est bon vous suivez ) pour remettre les choses en place à savoir ma place sur le projet qui est le fils en mieux de celui que je gère aujourd'hui. Le N+3 a validé car c'était bien cela que toute la direction avait validé. Elle a donc fait un mail en ce sens à tous ses interlocuteurs avec copie le RH comme quoi en gros j'avais appris à l'origine mon éviction et que cela m'avait affecté.
Et oui comme je l'ai dis il ne faut pas me prendre pour un con. Je ferai tout pour le faire exploser en plein vol cet abruti. D'ailleurs je me fais un plaisir à répandre tous ces épisodes à mes collègues et tout le monde se marre et me soutient.
Et en plus j'en ai parlé avec le client interne su projet avec qui je m'entends très bien.
Le con rentre mardi et il va comprendre qui est Raoul !
Du coup j'avais espéré un week-end pour souffler de toute cette tension. Samedi soir pour se changer les idées avec Mister A nous sommes partis pour la séance de 16h assisté à la comédie musicale Chicago. Déjà à peine monté dans le métro, j'apprend que la station la plus porche du théâtre est fermée en raison des gilets jaunes. On sort donc à la station qui la précède. A peine sortie on tombe sur un regroupement des gilets jaunes et en remontant l'avenue sur des CRS montés sur des chevaux qui barre le boulevard. Je ne suis pas rassuré.
On arrive sans encombre au théâtre et pendant l'entracte je consulte mon téléphone et là j'apprend que c'est le chaos à l'extérieur.
Effectivement lorsque  je vois que toutes les stations de métro qui nous entourent sont fermées.
Nous voilà à rechercher une station de métro ouverte. On croise des gilets jaunes, des CRS qui bouclent des rues, des voitures calcinées, le grilles des Tuileries parterre ..... On arrive enfin au Pont Neuf après 3/4h de marche à tomber sur une station ouverte. Pendant tout ce temps là on a croisé et une foule de gens errant aussi dans Paris recherchant la même chose que nous.
Je vous avoue que je n'étais pas rassuré.
Nous avons réussi à rentrer et à aller dîner au restaurant que j'avais réservé.
Je pensais passé un dimanche plus calme. Mais non. Grosse prise de tête et divergence pour commencer avec ce qu'il y avait eu la veille dans Paris avec Mister A.
Et puis couronner le tout juste demander confirmer sa date de retour fin décembre pour que l'on puisse fêter le jour de l'an loin ailleurs.... Aucune réponse. Il a continué sur son délire des gilets jaunes, des excuses des vandalismes....
Et comme j'en ai eu marre, j'ai pris mes affaires et je suis parti en claquant la porte....
A suivre....
Je suis gentil mais que cela soit  dans le boulot ou dans ma prie privée, je suis gentil mais il y a des limites.
Trop bon mais pas trop con.
Et vous ça va ?

Chris

vendredi 30 novembre 2018

Ce n'est pas à un vieux singe .....


Depuis quelques années, je fais parti d'une équipe qui a en charge un site web du groupe pour lequel je travaille. Mais depuis environ 2 mois mon chef et ma collègue ont quitté le groupe et je suis donc seul pour assurer son bon fonctionnement et ses évolutions. Cela ne me déplaît pas car je suis autonome. Bien sûr j'ai une nouvelle N+1 mais qui gère d'autres projets mais surtout une nouvelle N+2 et c'est à elle que je rends des comptes en direct.
Le site que je gère doit être remplacer par un plus moderne, user friendly comme on dit.... Et bien sûr  ayant les connaissances sur l'actuel il est logique que je sois associé en temps qu'expert à ce nouveau projet.
Mon N+3 a donc nommé un responsable de ce nouveau projet. Ce dernier a donc annoncé la composition de son équipe mais pas mon nom. Des collègues qui sont dans son équipe actuelle lui ont fait remarqué que mon nom n'était pas cité. Il y a eu un blanc et il a dit que c'était un nouveau projet et que cela n'avait rien à voir avec celui que je gérai.
Bien sûr ces collègues que je connais depuis des années sont venus tout me raconter.
Il faut savoir que ce responsable a été mon chef il y a quelques années et que je lui ai tenu tête et que je lui ai dit ses 4 vérités.
Suite à ses révélations,  hier j'ai été voir ma N+2 pour tout lui raconter. Elle est tombée des nues et passablement énervée.
Dans l'après-midi, elle m'a invité à venir boire un café : ' Il a toujours été prévu avec X ( son directeur donc mon N+3) que tu travailles sur ce projet. J'ai été voir son chef et je vais voir X  pour mettre les choses au point et ne t'inquiète pas pour te protéger de ce con dans ce projet. Je reste ta responsable "
Oui ce mec est un con. Il s'entoure de prestataires, c'est plus facile de jouer le petit chef.  Ce mec est un frustré car il n'a jamais eu la promotion qu'il envisageait. Mais il ne sait jamais posé la question du pourquoi.
Il s'est pris la tête avec plein de personnes dans le groupe et il a une réputation de roquet.
Du coup je vais certainement être intégré sur le projet mais sans rapport hiérarchique et comme il se souvient de notre ancienne relation cela va le faire chier car il sait que j'ai du répondant.
Et en à peine 24h, ( car j'ai un bon réseau et des oreilles partout )  j'ai su qu'il veut tout contrôler sur ce projet sans demander l'avis à notre client interne.
Mais pas de chance pour lui ce client, je travaille avec lui depuis plusieurs années, je m'entend très bien avec lui et son directeur. Et ils ont toujours exigé que je contribue au nouveau projet.
Mais ils ne le connaissent pas. Et je vais leur faire comprendre qui il est.
Comme dirait l'autre, il va comprendre qui est Raoul ! Je vais tout faire pour le faire exploser en plein vol aux 4 coins du bureau.
Il a voulu jouer le rusé sauf que je le suis plus que lui. Et l'avantage d'être cool avec beaucoup de monde dans le groupe, j'ai un réseau qui m'informe de tout.
Car tout cela il ne le sait pas encore qu'il va se prendre un méchant revers et que je vais bientôt débarquer comme le grain de sable qui va tout faire pour qu'il soit éjecter.
Je suis gentil mais il ne faut pas me prendre pour un con.

Chris

mercredi 14 novembre 2018

Simple comme un coup de fil....


Dans ce monde des réseaux que l'on dit sociaux mais où tu le monde s'étripe et/ou s'insulte. Où l'on polémique pour tout et pour rien sans apporter aucune preuve. Mais seulement retweeter des infos, qui peuvent être fausses. Je vais paraître un vieux con mais c'est pour cela que j'ai pris aussi de la distance avec les réseaux que l"on dit sociaux; Travaillant dans le monde du digital et en liaison avec les GAFAM et on pourrait dire GAFAMT en rajoutant l'oiseau bleu, Je sais que leur but final est avant tout le profit via la publicité. Attention chacun son but, je ne suis pas le poing levé à chanter l’internationale. Il ne faut pas jouer juste les vierges effarouchées quand on apprend que ces sociétés détiennent la publicité et la communication mondiale  que tout le monde ou presque heureusement prennent pour argent comptant. 
Il y a boire comme à manger e t il faut faire le tri. C'est pour cela que même si je vois de twtetes qui m'incitent à répondre je ne le fais pas.  Pourquoi s'investir dans des échanges stériles. 
Je préfère passer ma soirée au téléphone et échanger de vive voix ( car les sms c'est pour les djeuns :)  ) 
Pourquoi je dis cela car l'intonation de la voix sera toujours plus "parlant" qu'un smiley.
Mon téléphone est toujours ouvert pour les gens que j'aime et cela 24h sur 24. 
Pour moi c'est important écouter et être écouter aussi. Cela doit fonctionner dans les 2 sens.
Parler cela fait du bien. Ok certains dirent que je fais de la psycho de comptoir mais je préfère ça à s'enfermer dans ses problèmes et à avoir une oreille à l'écoute même si c'est pour dire des banalités. Il en ressort toujours une part de vérité.
La distance n'empêche rien. Sans dénigrer le virtuel dont je suis un adepte, l'échange vocal est important. Et puis cela prouve que l'on est toujours présent.
Bon un peu décousu cet article mais il est tard alors je vous dis " Allo le 22 à Asnières "
Et Mémé va se coucher.

Chris



mardi 2 octobre 2018

Désormais tu es en haut de l'affiche Charles....


Le grand Charles par le talent s'est endormi pour toujours l'autre soir. Il n'était pas un chanteur mais un interprète, un poète , un écrivain qui osait témoigner de certains ravages ou  de réalité et avec des années d'avance. Je voulais vous faire partager certaines de ses chansons plus ou moins connues du grand public. Et en dehors de l'interprétation, écoutez les paroles.

Sur les ravages des addictions


Sur ceux .... et c'était en dans les années 70


Et puis deux magnifique chanson, une reflet d'un fait de société dont certains qui ont moins de vingt ans ne peuvent pas se souvenir 



Et aussi ... c'est la vie ...


Mais ce n'était pas seulement un grand interprète mais aussi un grand.... et on finira sur plus de gaieté car the show must go on 

  

Merci Monsieur Charles pour ces 1200 chansons profondes et réalistes. Et ce soir je vais m'endormir en écoutant vous textes.

Chris




jeudi 19 juillet 2018

L'amitié est en bleu...


C'est la couleur à la mode depuis dimanche soir. C'est peut-être pour cela que cette idée d'article m'est venu à l'esprit.
Je ne suis pas fan de foot mais cet esprit d'équipe de solidarité m'a fait pensé à lui.
En plus cette couleur qui le caractérise a renforcé cette impression.
Oui je connais l'homme en bleu depuis plus de 10 ans maintenant. Cela n'arrange pas mes cheveux blancs et mon surnom de Mémé. Joliment trouvé par son zolimari, un garçon adorable, espiègle  un juke  box sur pattes mais qui chante faux :) 
Dans la vie on fait des rencontres, certaines sont d'in soir, de quelques semaines ou des années. 
Même ces dernières peuvent s'estomper au cours du temps pour des multiples raisons.
Avec l'homme en bleu nous avons partagé des soirées sur MSN, des conversations téléphoniques quotidiennes pendant très longtemps. Puis la vie, nos vies a fait que ces contacts se sont espacés. 
Nous avons même faillit rompre cette amitié suite à une connerie de ma part. 
Malgré tous cela cette amitié est toujours présente. 
Je sais que son téléphone ( que beaucoup aimerait avoir ) est toujours à l'écoute quand cela va bien ou pas.
Son oreille est toujours à l'écoute sans jugement. Il donne des conseils, des orientations .... ou devine en fait ce que vous avez déjà décidé.
J'ai pu le constaté il y a quelque jours. Traversant une période difficile professionnellement  il a été là pour m'écouter.
Il est certainement la personne qui me connait le mieux et qui sait tout sur moi (encore que ) . 
Et là j'attends le SMS : " Je veux tout savoir ". 
Dans la vie on fait des rencontres amicales qui sont plus où moins éphémères.
Mais celle-ci est à part dans ma vie, elle est importante car on sait que l'on toujours l'un pour l'autre pour le pire mais surtout pour le meilleur.
Je ne te dirai pas je t'aime mais juste un grand merci d'avoir croiser ma route grâce à un commentaire.

Chris






mercredi 18 juillet 2018

Week-end bleu suite....



Suite à ce festif pique-nique tout le monde était invité le dimanche midi chez un de ms cousins qui a une grande terrasse sur laquelle il avait installé un barnum, un barbecue et la télé pour regarder la finale et également une grande piscine jouxtant la terrasse . 
J'ai donc retrouvé une grande partie de la famille avec qui j'étais la veille et c'était repartit pour des discussions, des apéros., des grillades.... mais moi le parisien je devais rentrer à la capitale.
Et la durée de mon TGV correspondait avec le moment de la finale.
Je serai bien resté avec eux pour cette soirée exceptionnelle mais surtout pour ce week-end de retrouvailles.
Vers 16 heures ce dimanche il fallait que je prenne la direction de la gare.
Une dois sur le quai de la gare j'ai entendu des klaxons et j'ai compris grâce à une voyageuse qui suivait le match sur son portable que nous venions de marquer le 1er but.
Une fois dans le train j'avoue que j'oubliai le match malgré des voyageurs qui le suivait sur une tablette.
Je me suis endormi à 1/1 et je me suis réveillé à 4/1.
Quand je suis arrivé à Paris c'était juste la fin et nous étions Champion du Monde.
Les gens criaient dans la gare. Le personnel de nettoyage des TGV arboraient un énorme sourire et des drapeaux bleu, blanc,rouge.
Une fois dans le métro, cela fut de la folie. Des jeunes qui chantaient la Marseillaise en sautant. J'avais l'impression d'être dans une attraction tellement le métro faisait des bons.
Les gens filmaient.. C'était bonne enfant et joyeux.
J'ai connu 98 mais en petit comité car ma tête blonde avait 2 ans .
Honnêtement je me souviendrai plus de cette dernière coupe.
J'ai rejoins Mister A pour fêter ça.
2 ricards et une bouteille de rosé et en sortant du resto il hurlait vive la Croatie. :)
Il s'est calmé ensuite mais non comment.

J'ai aimé ce week-end. Retrouver des personnes que je n'avais pas vu depuis longtemps.
Des moments simples loin de la capitale que certains peuvent appeler beauf.
Non juste des instants avec des personnes que l'on aime mais que l'on ne voit pas tous les jours.
Ces membres de ma famille même si je ne les vois pas régulièrement c'est comme pour certains de mes amis. Ils ont dans mon coeur et pour toujours.
Et un chose que je regrette , après la victoire tout le monde a fini dans la piscine  :) 


J'aime prendre mes distances avec ceux que j'aime même si je ne les oublie pas. Loin des yeux loin du coeur n'est pas mon proverbe.  Les gens que j'aime le savent et je ne donne pas de nouvelles régulières pour autant.. Enfin pas assez. Je suis un peu sauvage quand je veux ;) 

Chris

mardi 17 juillet 2018

La copa familia...


Ce dernier week-end fut festif et cela fait du bien. Départ vendredi en début d'après midi mais bien sûr il y avait un problème électrique sur la ligne TGV et je suis parti avec 30 minutes de retard.
Le point positif j'aurai un bon voyage en compensation.
Une fois le TGV parti, c'était direction retour aux sources. Oui tous les ans la famille du côté de ma maman organise un pique nique familiale tous les 14 juillet. Vient qui peut ou veut. Cette année nous étions 35 ans adultes et une dizaine d'enfant. Ce la peut faire beaucoup mais ma maman est l’aînée de 10 enfants. Si aujourd'hui on se réunissait tous, on arriverai aux alentours de 150 personnes.
Car oui tous mes oncles et tantes ont eu des enfants ( mes cousin(es)) qui ont eu également des enfants.
Le programme de cette réunion est simple. Se voit car nous sommes un peu disperser et moi je n'ai pas participé à ce fameux week-end depuis plusieurs années car je n'étais pas disponible ou pas envie.
Mais cette année j'avais envie de revoir cette famille. Du coup j'ai revu des oncles,tantes, cousins ou cousines que je n'avais pas vu depuis 6 ans pour certain (e)s voire presque 10 pour d'autres.
La surprise fut totale car la majorité ne se doutait pas de ma venue.
Et j'ai apprécié leur accueil. " Cela fait un bail, cela fait plaisir ". Je n'ai pas eu le droit à " Tiens tu daignes venir nous voir ".
Oui j'ai de la chance d'avoir une grande famille qui s'entend bien. Bien sûr il y a quelques frictions parfois mais jamais de rien d'irrémédiable.
Le programme fût donc un vendredi soir feux d'artifices au bord d'un étang et un samedi de pique nique midi et soir dans un bel endroit en bord de rivière.
J'avoue que c'était la fête et pas sans alcool. J'ai arrêté de compter les 15 litres de punch, les 10 bouteilles de champagne et les bouteilles de rouges et de rosé sans compter les bières pour pouvoir rythmer le concours de pétanques de l'après-midi.
Mais dans chaque famille ou couple il y avait un Sam pour ramener tout le monde à la maison.
Ok je n'étais pas un Sam :)
Et le lendemain ? Et bien la suite demain ....